Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 21:25

Un petit post pour vous souhaiter à tous une très bonne année 2013!

 

Merci beaucoup pour vos visites fréquentes et tous vos commentaires!

 

Malgré la morosité ambiante (ressentie dans bien des films récemment), malgré les difficultés de tous et de chacun en particulier, malgré ce temps qui nous glisse entre les doigts et nous empêche souvent de dire ou faire les choses les plus importantes, je pense que 2013 sera porteur de bonnes et peut-être même de meilleures choses que 2012!

 

Et puis il y aura comme toujours ces "grandes" petites choses de la vie qui souvent deviennent des moments magiques de cinéma et nous émeuvent parce qu'ils nous parlent au-delà des mots, des langues, des cultures, des histoires.

 

Parmi tant d'autres, je pense à Nelly et M. Arnaud lorsque Michel Serrault est assis en silence près du lit d'Emmanuelle Béart endormie.

 

nelly-monsieur-arnaud 

Je songe aussi à la petite fille qui écoute les oiseaux chanter et le lait de la papaye tomber sur les feuilles dans L'odeur de la papaye verte.

 

odeur-papaye-verte 

Je me rappelle encore du rire et du regard espiègle du petit Salvatore dans l'inoubliable Cinema Paradiso.

 

cinemaparadisobdcap2 original 

 

Alors, en ce début d'année, je me disais que j'aimerais beaucoup que vous, commentateurs fidèles, lecteurs assidus, visiteurs au hasard de la toile, mais toujours cinéphiles dans l'âme, me parliez de "vos" moments de cinéma! :)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire
commenter cet article

commentaires

JEA 17/01/2013 08:45

2e essai : non pas un moment de cinéma mais tout un film
"La nuit américaine" de Truffaut

Claire 20/01/2013 23:24



J'ai bien reçu les deux commentaires.


Que de rattrapages ciné à prévoir! :)



JEA 15/01/2013 16:40

quelques moments de cinéma ?
- toute la nuit américaine

tuffreau 12/01/2013 20:49

Bonne année chère Claire. Meilleurs voeux pour 2013. Le plus beau moment c'est le geste final du jeune sourd-muet de La griffe du Passé de Jacques Tourneur. L'amante de Robert Mitchum demande à ce
jeune homme si son amoureux était en train de s'enfuir avec la femme fatale qui a ruiné sa vie lorsqu'il a été assassiné. Le jeune homme ment pour que la femme oublie son amant et continue de
vivre. Le jeune muet salue la mémoire de son ancien patron, persuadé qu'il a fait ce que celui-ci aurait voulu : mentir... pour faire vivre la "vérité".

armelle 12/01/2013 19:38

Quel joli billet! A vous aussi bonne année cinéphile et bonne année tout court. Je vais réfléchir à mes moments de cinéma inoubliables comme Burt Lancaster regardant le tableau rerésentant la mort
dans le grand salon où se déroule le bal du Guépard. Et toujours chez Visconti, l'enfant qui s'éloigne dans les vagues à la fin de "Mort à Venise". Des instants uniques.

Lydie 11/01/2013 23:05

Chère Claire,

A mes yeux, le film "cinéma paradiso" est LE film qui parle du cinéma par une géniale mise en abyme ... Quand le héros du film, petit garçon espiègle devenu une grand réalisateur désabusé, regarde
toutes les coupures des films ainsi que ses premiers films conservés par son vieil ami disparu, je n'ai pu retenir mes larmes : c'est toute la magie du cinéma qui nous fait croire à l'amour et à
bien d'autres choses encore ... Bonne année 2013 ! ;-)

Présentation

  • : Claire dans les salles obscures
  • : Mes impressions sur les films que j'ai pu voir... les vôtres sont plus que bienvenues, elles feront aussi vivre ce blog! :) Si vous ne venez pas régulièrement, pensez à vous inscrire à la newsletter (plus bas à droite) afin d'être tenus au courant des avis postés!
  • Contact

Compteur

Recherche