Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 19:02

Ombline

Ombline, c’est l’histoire d’une jeune femme de 31 ans qui est incarcérée suite à une violente agression. Ce n’est qu’un peu plus tard, en prison, qu’elle apprend qu’elle est enceinte. Le bébé naîtra, et Ombline le gardera avec elle au sein de la prison le temps « légal ».

     

En effet, en France, le Code de procédure pénale prévoit que les femmes accouchant en prison peuvent garder leur enfant auprès d’elles jusqu’à l’âge de 18 mois.

       

Tourné à Toulouse, ce film a pour décor la prison Saint-Michel, construite au 19ème siècle et désaffectée depuis 2009.

 

Le film, c’est déjà ce lourd départ et constat, et puis c’est aussi l’avenir à envisager, suite à ces 18 mois.

   

J’ai beaucoup aimé ce film. J’ai tout d’abord trouvé excellente l’interprétation des personnages: Mélanie Thierry, au premier plan, que je n’avais jusqu’alors pas trop appréciée, est étonnante de réalisme dans ce rôle de jeune femme plutôt violente, totalement sans apprêts, mais évoluant grâce à son enfant. Les scènes avec l’enfant sont surprenantes de justesse (ce qui ne devait pas être évident). Les seconds rôles ont aussi une belle place, avec entre autres une Corinne Masiero co-détenue plus écorchée que jamais (je me demande si un jour je la verrai dans d’autres rôles, plus apaisés, ce serait intéressant !), une Nathalie Bécue (comédienne de théâtre également) que je ne connais pas mais qui m’a convaincue en surveillante de prison, et enfin une autre jeune autre maman qui est à la nursery avec Ombline (je n’arrive pas à trouver son nom).    

J’ai ensuite beaucoup aimé les lumières et la photographie de ce film, les plans resserrés sur les visages. 

 

Les règles dans la prison, si elles sont quelque peu « assouplies » pour les mères, n’en restent pas moins d’une dureté et d'une violence bien souvent insoutenables, très bien filmées également. 

L'accueil du film par les détenues (exemple à Fleury Mérogis) témoigne du réalisme de cette fiction, sur un thème utile et très peu abordé. En ce sens, le jeune réalisateur, Stéphane Cazes, doit être félicité et encouragé!    

 

L’espoir se situe au niveau de l’engagement de ces mères vis-à-vis de leurs enfants, des montagnes de courage que cela génère en elles, et des quelques échappatoires de partage ou de reconstruction, tels l'atelier pour le spectacle (couture, etc).    

J'ai aussi découvert par le biais de cette fiction l'existence de ces familles d'accueil, et si bien évidemment la réalité n'est JAMAIS rose, j'ai envie de penser que cela peut considérablement aider à la fois les enfants et leurs mères.    

J'ai trouvé enfin très touchantes les scènes de lecture par Ombline de l'Arche de Noé à son petit Lucas, qui prenaient plus de poids au fur et à mesure du film, montrant l'image de l'avenir un jour à nouveau possible, annoncé symboliquement par le rameau d'olivier. 

 

Pour être tout à fait précise, je n'ai pas accroché à la toute fin avec le père. Dans sa globalité, le film est déjà très émouvant, poignant, beaucoup de personnes avaient les larmes aux yeux à la sortie. Par conséquent cette fin m'a semblé "en trop", car manquant de cohérence par rapport aux informations qui nous en avaient été données au cours du film.    

 

Un beau film à voir pour son sujet difficile et pour l'interprétation de Mélanie Thierry.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire
commenter cet article

commentaires

ffred 24/10/2012 22:49

J'ai beaucoup aimé. Une très belle surprise vue sur les conseils d'amis...

JEA 21/10/2012 11:22

la prison : des bruits, des odeurs, des couleurs (encore que...), un espace sans espace
passer du ventre maternel à ces réalités d'un monde d'interdits ?!?
que boit aussi le bébé au sein maternel ?

Claire 21/10/2012 11:45



Questions inquiétantes mais légitimes!
Ce qui m'a aussi frappé dans le film, c'est lorsqu'une des mères détenues disait que les enfants auraient sans doute des problèmes de vue plus tard, car ils n'avaient pas d'horizon, ils ne
voyaient jamais très loin...Espérons que tout ne se joue pas si tôt, même s'il paraît que beaucoup de choses se passent déjà dans le ventre maternel!



armelle 20/10/2012 11:03

Si ce film passe dans ma région, j'irai sans doute le voir car j'aime bien Mélanie Thierry. Je trouve qu'elle a de la présence et une très forte personnalité. Je mise sur son avenir, elle est
intelligente et exigeante.

Claire 20/10/2012 13:15



C'est vrai que j'ai été agréablement surprise par cette actrice. Je pensais qu'elle avait plutôt "un petit" caractère que "du" caractère. Il est toujours bon de revenir sur ses appréciations. :)



dasola 19/10/2012 22:04

Bonsoir Claire, je suis d'accord pour la fin "en trop" avec le côté "happy end" appuyé. Dommage mais tout le reste, le film reste à voir. Bonne soirée.

Claire 20/10/2012 13:15



Oui, c'était carrément du "tire-sanglots", trop pour moi! En effet sinon, à voir!



CHRISTOPHE LEFEVRE 19/10/2012 21:32

Depuis une semaine, il est rouvert. J'avais prévu d'y aller cette fin de semaine, mais mes petits soucis de santé m'obligent à me reposer...

Claire 20/10/2012 13:16



Ton retour dans l'Eldorado ne saurait donc tarder!



Présentation

  • : Claire dans les salles obscures
  • : Mes impressions sur les films que j'ai pu voir... les vôtres sont plus que bienvenues, elles feront aussi vivre ce blog! :) Si vous ne venez pas régulièrement, pensez à vous inscrire à la newsletter (plus bas à droite) afin d'être tenus au courant des avis postés!
  • Contact

Compteur

Recherche