Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 23:55

Memento Films Distribution

Festival de printemps de Christoblog

J'avais beaucoup aimé « A propos d'Elly », mais je dois dire que j'ai été bouleversée par le dernier film d'Asghar Farhadi (Ours d'or du meilleur film). On est plusieurs crans au dessus, et quand on pense à la conquête et à son ami castor à la dérive, alors là, ils ne boxent tout simplement pas dans la même catégorie.

J'ai tellement été touchée par ce film que je ne sais par où commencer.

Depuis la projection d'hier, je me suis posée la question : qu'est-ce qui, pour moi, fait d'un film une oeuvre qui compte? Les composantes de ce film m'offrent une réponse.

L'histoire est celle d'un homme, Nader, et d'une femme, Simin, qui n'arrivent pas à s'entendre devant le juge pour se séparer. La femme quitte le domicile, y laissant sa fille Termeh de 11 ans, et le père de son mari, atteint de la maladie d'Alzheimer. Le mari engage une jeune femme pour s'occuper de son père la journée en son absence, sans savoir qu'elle est enceinte et qu'elle n'a pas eu l'autorisation de son mari pour ce travail.
Cette histoire emporte beaucoup de conséquences, et le spectateur s'y fait prendre, comme accroché à une ronce. Il y a plus d'épines qu'il ne semble au regard, et chacune d'entre elles touchée sans précautions peut blesser.

Au tout début du film, les Ours obtenus à Berlin apparaissent à l'écran. Je suis surprise par les mentions « Ours d'argent collectif » pour les acteurs et actrices. Quand le film se termine, je comprends la raison de ce beau prix. Tous, à leur manière, portent le film, le font vivre et nous bousculent jusque dans nos peurs profondes, mais c'est l'alchimie du groupe évoluant sous nos yeux qui révèle leur individualité, et leur talent.
Talent du réalisateur également qui a su trouver les êtres pouvant incarner les différents personnages qu'il a créés, en leur offrant la chance de ne pas briller qu'individuellement.

Les personnages sont d'une consistance rare. Le vieil homme déchirant dans sa maladie; le père fier qui ne veut pas céder et encore moins décevoir sa fille (rôle magnifique de Peyman Moadi); la femme allant au plus profond de sa foi, souffrant, doutant de ses actes et de sa mémoire; la jeune fille intègre qui grandit et voit son monde se disloquer tout en comprenant que le mensonge peut y avoir sa place (discrétion, mal-être, maturité de Sarina Farhadi); l'épouse souhaitant une autre vie mais que les évènements piègent; la petite fille qui a déjà saisi les interdits de sa mère en tant que femme; l'homme blessé dans sa dignité qui refuse de s'incliner devant l'argent.

La caméra se fait tour à tour discrète et intrusive, parfois elle se fait même l'interlocuteur direct des acteurs. Elle suit le père bondissant dans sa démonstration sous les yeux de sa fille. Elle s'arrête, derrière une fenêtre, donnant au spectateur la possibilité de se reprendre, de prendre du recul et accepter ce qui est dit et montré ou, pis encore, suggéré.

Le scénario est convaincant, rebondit sans créer de lassitude, les scènes s'enchaînent sans accoups. Les dialogues sont, derrière des mots simples, riches de sens. Les sous-titres sont étonnamment bien faits, fluides.

La profondeur des questions abordées, et leur nombre (je ne peux les lister), ne peut laisser indifférent. Quel est le poids d'une vie? Quel est celui d'un choix? Quelle est la place de la vérité ? Comment accepter la maladie d'un proche? Peut-on concilier foi, doute, mensonge?

La scène finale, très éprouvante, est à la mesure du déchirement qui s'opère. Quant au dernier plan - long, pudique, utile -, il permet au spectateur de prolonger sa réflexion bien au-delà de la salle et démontre une fois de plus l'intelligence du réalisateur.

Un film humain, rare, à voir et surtout à méditer. Chapeau bas à Asghar Farhadi.



Partager cet article

Repost 0
Published by Claire
commenter cet article

commentaires

eveligne 13/08/2011 12:23

bravosuper bel article sur ce film fin et subtil.. merci pour ta visite et pour tout ce que tu écris de magnifique sur les films, à bientôt!

eveligne 13/08/2011 12:22

bravosuper bel article sur ce film fin et subtil.. merci pour ta visite et pour tout ce que tu écris de magnifique sur les films, à bientôt!

Lucas 25/07/2011 18:44

Un beau film mais à mon goût un peu trop banal dans la forme. Sinon dans le fond, y a rien à dire.

Chris 10/06/2011 21:19

Je partage à 100 % ton opinion, le film m'a subjugué. A chaque fois qu'un nouvel élément apparaissait (le coup du coup de fil, l'accident de voiture, l'interrogatoire de la fille par le juge) je me disais : mais c'est génial, ce type est génial, c'est pas possible, mais quand va-t'il arrêter ?

Jul 08/06/2011 21:03

Critique en ligne chez moi!

Présentation

  • : Claire dans les salles obscures
  • : Mes impressions sur les films que j'ai pu voir... les vôtres sont plus que bienvenues, elles feront aussi vivre ce blog! :) Si vous ne venez pas régulièrement, pensez à vous inscrire à la newsletter (plus bas à droite) afin d'être tenus au courant des avis postés!
  • Contact

Compteur

Recherche