Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 18:35

Stefano Accorsi. UGC Distribution


Film un peu plus léger pour certains thèmes que le très beau « Il y a longtemps que je t’aime », un peu plus éparpillé au niveau des nombreux personnages, mais on retrouve la même énergie pour aller vers le haut, pour faire primer le positif.

Alessandro est un professeur italien de musique baroque. Veuf, il vit à Strasbourg avec sa fille Irina qui connaît les affres de la crise d'adolescence, et avec son frère Crampone dont l'ambition pressante est d'obtenir le statut de réfugié politique en France car il ne peut supporter que Berlusconi soit au pouvoir. Alessandro se soucie beaucoup des autres, et en a quelque peu oublié sa vie personnelle...

Acteurs intéressants, belle prestation en français de Stefano Accorsi, rôles d’Anouk Aimée et Clotilde Courau touchants. Un sourire pour la petite fille (adoptée dans son précédent film) qui a bien grandi.

Quelques répliques sont très drôles et très grinçantes, je pense notamment à celle du frère du personnage principal en parlant de l’Italie : « Je viens d’un pays qui n’existe plus »...

J’apprécie les sujets abordés par Philippe Claudel, les capacités d’évolution et de révélation de ses personnages, davantage que sa manière de les filmer, même si on sent un grand respect pour les acteurs – probablement réciproque –, mais il m’est difficile d’en expliquer les raisons.
Peut-être que certaines subtilités apparaissent mieux dans un livre dans lequel les développements sont facilités, alors qu’un film, enfermé par nature dans une durée moindre, nécessite une maîtrise extrême pour transmettre tant de détails ?

Une chose cependant a capté sans aucune réserve mon attention : la musique (La Tarantella : Antidotum Tarantulae). J’ai lu qu’elle avait constitué le point de départ du film. Eblouissante pour l’oreille, elle porte le film et continue à nous transporter quand le film se termine.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jul 02/05/2011 22:11

J'avais beaucoup aimé ce film très charmant et qui a le rare mérite de mélanger la comédie italienne des années 1960, le film de copains à la française (quelque part entre Sautet et Yves Robert) et les tracas de la vie (le célibat, l'adolescence des enfants), le tout avec humour. Il manque quelque chose au film, mais on passe un bon moment et Neni Marcorè est génial.

Présentation

  • : Claire dans les salles obscures
  • : Mes impressions sur les films que j'ai pu voir... les vôtres sont plus que bienvenues, elles feront aussi vivre ce blog! :) Si vous ne venez pas régulièrement, pensez à vous inscrire à la newsletter (plus bas à droite) afin d'être tenus au courant des avis postés!
  • Contact

Compteur

Recherche