Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 23:02

Shellac

Alors voilà un film (documentaire) que je suis allée voir sans attentes. Je n'avais pas vu la bande annonce, j'avais simplement lu le résumé, pour le moins succinct.

J'ai été très touchée par ce court documentaire.

Je me souviens de l'impression que m'avait laissé Entre les murs, j'en étais rageuse à la sortie de la salle tellement j'avais détesté le film, cette démonstration satisfaite de démagogie et d'irrespect. Comment espérer que cela allait faire réfléchir ceux là même qui y voyaient une justification de leur conduite? On ne voit que ce que l'on veut dans un miroir, on n'en retire pas forcément grand chose.
Je passe sur la Palme, affaire d'époque, il y en a qui marquent plus que d'autres l'histoire du cinéma.

Au fond, même si le sujet n'est pas tout à fait le même, 'Nous, Princesses de Clèves' réussit là où selon moi 'Entre les murs' avait échoué. Plus de recul dans la manière dont les adolescents sont filmés, alors même que les plans sont extrêmement resserrés, on sent un effacement derrière la caméra ce qui permet beaucoup plus de sincérité.

Au programme de cette classe d'un lycée des quartiers nord de Marseille, l'étude de l'ouvrage 'La Princesse de Clèves'. Les élèves lisent, apprennent, récitent. Ils s'approprient ces notions intemporelles d'amour et de souffrance, d'intrigues et de renoncements. Chacun déconstruit autour des mots et en dehors de la classe sa propre histoire, et ce faisant révèle les affres du passage à l'âge adulte dans ce que l'adolescence a de plus beau et dangereux: cette recherche éperdue d'absolu, cette fragilité mordante de vérité.

On les sent tenter de s'élever, souffrir de voir leurs obstacles, prendre conscience de leurs différences. Les plus défaitistes ne sont pas les moins lucides, les plus sincères ne sont pas les plus bruyants, ils ne manquent pas d'humour et ils ont tous quelque chose d'attachant.
La présence et le témoignage des familles met en perspective d'autres réalités, et malgré les mots très durs véhicule beaucoup d'humanité.

J'ai rarement vu des visages de l' 'âge ingrat' filmés d'aussi près et qui dégagent une telle poésie. Je crois que c'est là que se démontre le talent du réalisateur.

Il est difficile de prendre la mesure exacte de ce que ces jeunes deviendront, mais je suis persuadée qu'il restera une empreinte en eux de ces émotions qu'ils nous ont fait partager.



Partager cet article

Repost 0
Published by Claire
commenter cet article

commentaires

Buy Articles 10/05/2011 10:38

Great post really interesting writing style.

Présentation

  • : Claire dans les salles obscures
  • : Mes impressions sur les films que j'ai pu voir... les vôtres sont plus que bienvenues, elles feront aussi vivre ce blog! :) Si vous ne venez pas régulièrement, pensez à vous inscrire à la newsletter (plus bas à droite) afin d'être tenus au courant des avis postés!
  • Contact

Compteur

Recherche