Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 08:55

Colin Firth. Wild Bunch Distribution


Cest un beau film que nous a fait découvrir Tom Hooper, le réalisateur du « Discours dun roi ». Réalisateur qui, soit dit en passant, est un peu plus jeune que Darren Aronovsky, et dont le film est autrement plus « classe ».

 

Alors cest peut-être injuste mais voilà, quand le cinéma britannique (ou ses réalisateurs) fait bien les choses, cest de façon pudique et élégante, que je ne saurais confondre avec froide et guindée.

 

Lintrigue, le « noeud » de lhistoire tient dans le creux dune main : monter sur une scène quon na pas choisie quand on ne le souhaite pas et quon manque de la chose la plus essentielle qui soit dans cette situation, à savoir la faculté de sexprimer sans « trébucher » sur les mots.

 

Certes, le film ne sattarde pas réellement sur le contexte historique grave de cette ascension subie, et cest peut-être ce qui manque à ce film (en tout cas je naurais pas boudé cet aspect), mais le parti pris du réalisateur est clairement de centrer le film sur la relation privilégiée et subtile entre George VI et son thérapeute. La prouesse est sans nul doute là.

 

Je ne bégaie pas et je ne pense pas que Colin Firth ait eu à affronter personnellement cela, par conséquent je ne peux quadmirer la seule performance de s’être exprimé en bégayant de façon crédible, avec tout le respect dû aux personnes qui bégaient. Par ailleurs, la présence de cet acteur est étonnante : quil soit immobile ou en mouvement, il en impose. Jai trouvé linterprétation de Geoffrey Rush excellente également, est-ce cette interprétation croisée qui a aidé Colin Firth à tenir aussi bien ce beau rôle ? Je le pense mais cela ne lui retire en rien du mérite pour lOscar quil a depuis obtenu.

 

Jai toujours apprécié Helena Bonham Carter, depuis sa moue splendide dans le film « A room with a view ». Elle ne ma pas déçue dans ce rôle. Les dialogues (associés à un anglais impeccable) et notamment ses répliques sont excellents.

 

Les décors, costumes, lieux sont très beaux, et je retiens la photographie maîtrisée. Cest un détail mais jai noté avec un œil conquis lharmonie des teintes du mur fatiguéderrière le petit canapé sur lequel sassied George VI chez Lionel Logue.

 

Longue vie au beau cinéma British ! ;-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Claire dans les salles obscures
  • : Mes impressions sur les films que j'ai pu voir... les vôtres sont plus que bienvenues, elles feront aussi vivre ce blog! :) Si vous ne venez pas régulièrement, pensez à vous inscrire à la newsletter (plus bas à droite) afin d'être tenus au courant des avis postés!
  • Contact

Compteur

Recherche